Comité de Bassin d'Emploi du Niortais
   

Portrait de créateur


...quelques mois après avoir obtenu un prêt d'honneur CBE Niortais Initiatives, en juillet 2014.


Entreprise « CIRETTE CONSTRUCTION», créée en octobre 2013 dont le siège social est basé à Chauray.
Créateur : CIRETTE Frédéric
Activité : Maçonnerie générale, neuf et rénovation.
Contact : 06.19.40.41.06, page facebook « Cirette construction »

 
Bonjour Monsieur CIRETTE, pouvez-vous présenter votre parcours, et les motivations qui vous ont amené à créer votre entreprise ?
Bonjour Monsieur PASQUET, mon parcours est très simple, j’étais salarié d’une entreprise de maçonnerie d’environ 30 personnes en tant que chef de chantier et je gérai mes chantiers comme un artisan gère les siens, sous la couverture de mon conducteur de travaux. Je voulais m’installer depuis un moment et lorsque mon entreprise m’a licencié pour motif économique, j’ai sauté le pas.  
 
De quelles aides techniques et financières avez-vous pu bénéficier au démarrage ?
J’ai eu une aide de BRDE (bourse régional désir d’entreprendre) qui met un coup de pouce au démarrage pour les frais imprévus.
 
Pourquoi avoir sollicité un prêt d’honneur, quelques mois après la création de l’entreprise ?
J’ai sollicité un prêt d’honneur pour l’achat d’un camion benne afin de réduire mon temps en main d’œuvre. Avec cet achat, j’ai aussi réduit mes frais de locations. J’avais commencé avec mon fourgon mais le camion benne représente plus mon activité et il est beaucoup plus récent. 
 
Cela fait plus d’un an que vous êtes installé, comment se passe le début d’activité ?
Le début d’activité s’est bien passé car avant de m’immatriculer j’avais 3 chantiers signés (environ 2 mois et demi de travail), et ensuite j’ai sollicité mon réseau ( fournisseurs, clients, connaissances etc...). La publicité sur le camion et la page Facebook m’ont bien aidés. 
 
Entre la théorie de la création d’entreprise et la pratique, avez-vous eu des surprises ? Est-ce que vous avez dû réadapter votre projet ?
On nous préviens à la Chambre des métiers que cela va être dur, et ils ont raison. Le projet, pour ma part, se réadapte tous les six mois. Entre les négociations avec les fournisseurs, le banquier pour un prêt et l’assureur, le projet initial évolue à grande vitesse et il faut être réactif.
 
Concernant votre stratégie commerciale, qu’est-ce qui fonctionne le mieux ?
Dans mon domaine d’activité, c’est le bouche à oreille, un client content me fait beaucoup de publicité. Je laisse plusieurs cartes de visites à la fin du chantier. 
 
Comment se passent les relations avec vos clients ? Quels sont leurs retours suite aux travaux effectués ?
Généralement assez bien, cela passe par plusieurs phases. La première est la découverte pour nous deux, la deuxième est la confiance et la troisième est l’appréciation d’avoir fait un projet commun. Les retours sont, en matière générale, bons. Souvent mes clients me conseillent à leurs amis ou collègues de travail.
 
Selon vous, quels sont vos points forts, ceux qui vous différencient ?  
Le sens du commence, le côté moins “bourru” de la profession, j’essaie d’être le plus professionnel possible et je me remets en question lorsque je suis face à un problème technique. Je me documente régulièrement sur les nouveautés des fournisseurs, je lis les avis techniques du CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment) afin de suivre l’évolution de ma profession.
 
Si on revient en octobre 2013, vous refaites cette création d’entreprise ?
Je ne sais pas, la liberté à un prix. Il y a les bons moments (devis acceptés, nouvelles clientèles, clients heureux), il y a les moins bons moments (journées de travail très longues, négocier ses tarifs avec les différents fournisseurs, et travailler par tous les temps car quand on est son propre patron il n’y a plus d’intempéries, et plus beaucoup de vacances.)
 
Si on se projette dans 10 ans, comment souhaitez-vous que votre entreprise évolue ?
En 2025, avec beaucoup de travail, une dizaine de salariés, un secteur d’activité en pleine croissance, un carnet de commande plein sur plusieurs mois.
 
Pour les personnes qui vont se lancer prochainement dans cette aventure de la création d’entreprise, quel conseil leur adresseriez-vous ?
Réfléchir, en parler avec son environnement proche, connaitre son projet et savoir de quoi on parle, croire en soi et à son projet, avoir du plaisir à travailler pour un client (ce qui est différent d’un patron). Ne pas se lancer sans avoir quelques jours de travail devant soi parce que lorsque la machine est lancée il faut la suivre et la maitriser.
 
Merci M. CIRETTE.
Le Comité de Bassin d’Emploi du Niortais et les membres du Comité de prêt d’honneur vous adressent tous leur vœux de réussite.
 
 



        

Communauté d'agglomération de Niort
Préfecture des Deux-Sèvres
Conseil général des Deux-Sèvres
Communauté de Communes Haut Val de Sèvre
FSE
Région Nouvelle Aquitaine