Comité de Bassin d'Emploi du Niortais
   

Filière Transport-Logistique sur le sud Deux Sèvres


La filière Transport Logistique représente 260 entreprises sur le Sud Deux-Sèvres (dont 110 ne comptent aucun salarié) et 3339 salariés.
23 entreprises ont été rencontrées, représentant 1627 salariés (48% du Sud Deux-Sèvres)


Synthèse des entretiens

Emplois :
87 % des salariés en CDI
10% sont des femmes
Dans 54% des entreprises, les chauffeurs représentent 80% des effectifs

Recrutement :
36% envisagent de recruter, principalement des chauffeurs
63% déclarent ne pas avoir de difficultés à recruter, elles pensent cependant qu'il faut agir sur la promotion de la filière des métiers.

Formation :
95% réalisent les formations obligatoires (FCO, CACES, ADR...)
50% des formations sont des formations administratives
86% ne rencontrent pas de difficultés pour organiser les formations

Préoccupations  :
Les entreprises souhaitent en 2013, pouvoir maintenir leur activité, préserver les emplois et faire face aux changements de réglementation prévus.



Constats RH:

Gel des recrutements et des remplacements, peu d’entreprises ont recours à l’intérim.
36 % des entreprises affirment avoir des intentions de recrutement si l’activité se maintient ou se développe. Recours au groupement d’employeurs du Transport, GET 79, pour l’ajustement social (6 recrutements début 2013).
 
Regarder l’ancienneté dans le métier et être attentif à la notion de parcours RH, réfléchir à l’aménagement des postes et des fonctions en fin de carrière pour stabiliser les emplois au sein de la filière.
 
Les jeunes s’orientent de moins en moins vers cette filière. Seulement 12% ont – de 30 ans (rapport OPTL 2012). De nombreux départs à la retraite sont prévus en 2014 (55/57 ans), une réflexion particulière devra être menée sur la gestion des âges, interroger plus précisément les entreprises et les aider à construire leurs pyramides des âges pour anticiper les départs.
La préoccupation actuelle des entreprises est la mise en application en octobre 2013 de la taxe poids lourds. Elle aura des conséquences sur l’activité des entreprises déjà fragilisées par la crise. L’activité des chauffeurs va s’en trouver modifiée. Lors du club RH, nous mesurerons comment les entreprises accompagnent et forment leurs salariés à en comprendre le fonctionnement et organisent la mise en œuvre afin d’agir sur les comportements des professionnels pour qu’ils s’approprient cette contrainte plutôt que la subir, dans une démarche de sécuriser les pratiques professionnelles, préserver une qualité de travail et contribuer au maintien dans l’emploi dans une  filière économique tendue.
 
Cette filière est extrêmement tendue et la FNTR est très inquiète pour le devenir des petites entreprises.



Lu 918 fois
        

Communauté d'agglomération de Niort
Communauté de Communes Haut Val de Sèvre
FSE
Région Nouvelle Aquitaine
Préfecture des Deux-Sèvres
Conseil général des Deux-Sèvres